11. Interview Jean-Benoit AUZÉLY, fondateur de 20H33

Jan 6, 2022 | Au MICRO de Bacchus

???? Interview de Jean-Benoit Auzély, fondateur du site 20H33????

Pour cette nouvelle interview d’Au Micro de Bacchus, je suis ravie de recevoir Jean-Benoit AUZÉLY, fondateur du site de ventes privées 20h33, spécialisés dans les grands vins de Bordeaux. Jean-Benoit AUZÉLY nous parle de son parcours, de son métier. Comment passe-t-on du sport au vin ?

Il nous explique le concept de 20H33 et de son positionnement face aux négociants. On aborde l’importance du marketing digital dans son domaine et des valeurs qu’il souhaite développer dans son entreprise.

Enfin, nous terminons par la fameuse rubrique perso ????????

Retrouvez nous tous les 1ers jeudis du mois pour une nouvelle interview d’une personnalité du monde viticole-vinicole ! ????

Bonne écoute ????

Pour satisfaire toutes les “teams”, retrouvez-moi dès aujourd’hui cet interview sur :

???? Team Youtube

https://youtu.be/LpUa21SCm8g

???? Team Podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcast …

Interview de Diala Younes

Je vous invite à liker, et à partager sans modération ❤

☀️ Bonne journée à tous ☀️

                                                  

Bonjour à tous, je suis ravie de vous retrouver pour ce nouvel épisode au MICRO de Bacchus où je pars à la rencontre de personnalités du monde vitivinicole


Ce mois-ci je pars interviewer Jean Benoit AUZÉLY, qui a créé un site de vente en ligne de bouteilles de vin : ça s’appelle 20h33.
Il va nous respecter son parcours, va nous expliquer son entreprise, quel est le métier de distributeur et enfin nous allons terminer par la fameuse rubrique perso !

Bonjour Jean-Benoit et bienvenue ! Est ce que tu peux démarrer en nous racontant un peu ton parcours ? 

Oui avec plaisir ! Mon parcours est quand même un peu atypique puisque je ne viens pas de l’univers du vin à la base. J’ai une double vocation commerciale et sportive. Et puis en arrivant dans la région en 2003, je me suis pris de passion pour le vin j’ai commencé à faire mon éducation personnelle. J’étais dans une société qui s’appelle Le Coq Sportif que j’ai contribué à relancer en France, l’histoire s’est terminée en 2012. Et j’ai décidé de passer du coq au vin !!

Très beau jeu de mot bravo !
Est-ce que tu peux nous expliquer comment tu as fait pour te former à l’univers du vin ? Vu que tu n’étais pas issu de ce milieu là .

Déjà tu arrives dans une région viticole où tout le monde travaille dans l’univers du vin que ce soit des vignerons, des agronomes, des oenologues, des tonneliers, des gens qui travaillent à la vigne, des gens qui travaillent au chai. Donc en allant à la rencontre de ces gens, tu visites des propriétés, tu commences à faire ton petit cheminement personnel, à goûter des vins, tu commences à t’y intéresser,  à faire ton petit fond de cave, à jouer avec des copains quand ils viennent dîner à la maison et puis petit à petit tu commences à suivre des cours de dégustation et ça s’est fait comme ça pour mon départ avec 20H33.

On peut donc dire que tu es autodidacte dans ton métier finalement ?

On peut le dire complètement même !

Bravo comme quoi même si on n’est pas issu du milieu du vin et même si on n’y connaît rien au départ, il suffit de persévérer et d’y croire !
Ok JB merci pour ces précisions. Est-ce que tu peux nous expliquer les différentes facettes de ton métier ! Quelles compétences faut-il avoir pour être distributeur ?

Il ya plusieurs volets dans la distribution du vin sur Internet. La première elle touche au sourcing, on en a parlé précédemment. Donc allez trouver les bons vins au bon prix !

Pour le sourcing est-ce que ce sont les vignerons qui font appel à toi ou toi aussi tu vas aller les chercher, les démarcher ? Comment ça se passe ? Ou c’est les deux peut-être tout simplement ?

Tu as répondu : les deux ! On y viendra sûrement plus tard mais j’anticipe une future question. Le Covid a été un accélérateur de mise en avant, notamment avec les vignerons qui se sont retrouvés avec des marchés complètement coincés. C’est à dire que tout ce qui était réseau CHR se sont retrouvés fermés pendant un certain temps. J’avais des marchés aussi à l’export qui était fermés, je pense à la taxe Trump. Et du coup Internet offre une vitrine importante aux vignerons. On est de plus en plus sollicités depuis maintenant 18 mois et c’est hebdomadaire c’est à dire que toutes les semaines j’ai des nouveaux vignerons qui me sollicitent.

Mais ça te donne du jus du coup pour encore plus continuer cette aventure dis donc ?

Alors du jus quand on vend du vin c’est mieux quand même (rires) !

Ca me donne du jus, ça me motive et surtout ça crédibilise le positionnement que l’on a pris au départ d’être hyper spécialiste des vins de Bordeaux. Et ça nous permet de proposer des petites pépites ou des micro cuvées de vignerons qui ont peu de canaux de distribution à part le B to C, la vente aux particuliers. On leur offre une fenêtre et de l’image qu’ils n’ont pas aujourd’hui. On travaille en direct.

D’accord donc là par contre tu donnes une autre information c’est que du coup 20h33 est spécialisé dans les vins de Bordeaux, dans le bordelais ?

Alors je donne une information et en même temps je vais te faire un scoop. 20h33 pourquoi 20h33 ? Parce qu’on vend du vin de bordeaux (33). Donc ça c’était le claim le départ. Maintenant qu’on a acquis cette crédibilité et cette légitimité auprès de nos clients on commence à s’ouvrir à dose homéopathique sur des vins d’autres régions et d’autres pays pour 2 raisons.
D’abord parce qu’on a de la demande de nos clients et ensuite parce qu’on nous les propose sur des choses très ciblées, très qualitatives et ce sera un vrai levier de croissance pour les années futures.

Ok très bien alors on a complètement dévié de ma question principale qui consistait à te demander quelles étaient les facettes de ton métier ? Mais au moins tu as pu expliquer un peu les aventures de 20h33. Donc revenons à la question quels sont les facettes ? donc du sourcing ensuite …

Du sourcing, du commerce en ligne et du marketing et les 2 sont liés. C’est à dire comment Pauline, je te vends les vins qui sont en ligne sur 20h33 quand tu ne me connais pas et que tu veux acheter. Comment je fais pour, depuis ton canapé, te faire venir sur mon site internet et te donner confiance et déclencher ton achat.
Le marketing digital ou ce qu’on appelle l’acquisition client, c’est un vrai métier à part entière donc nous on a quelqu’un qui s’occupe de ça à temps plein. On a différents leviers pour aller chercher les clients : les réseaux sociaux, les pubs sponsorisées en mettant en avant certains produits, le référencement via Google Adwords, le référencement naturel, les publications gratuites qui permettent de mettre aussi en avant l’activité quotidienne de la société. Et le marketing digital nous aide à faire venir le prospect sur notre site, qu’il s’inscrive et ensuite qu’il devienne client.

D’accord très bien donc du coup à ma question quelles sont les compétences pour être un bon distributeur de vins finalement tu viens de répondre à pas mal de compétences. Donc il faut être curieux par rapport aux sourcing, un bon relationnel pour le commercial, être un peu débrouillard et maîtriser aussi le domaine du marketing digital. Est-ce que j’oublie des choses ?

Non je rajouterais juste une précision sur le relationnel et sur le digital. Ils ne marchent pas complètement ensemble mais ils permettent d’avoir de bons fournisseurs. Et puis après le bouche à oreille et le relationnel sont vraiment importants. C’est à dire que quand un client est satisfait, il en parle à plusieurs personnes et aussi l’inverse quand il n’est pas trop satisfait il en parle aussi à d’autres. D’abord je pense qu’il faut être passionné, c’est vraiment la première compétence.

Si je résume notre projet à nous il est organisé autour des 3 P : le plaisir, le partage et la passion. Je pense que c’est ca les compétences de base.

JB, l’éco-responsabilité est un sujet un peu à la mode en ce moment mais qui est un vrai sujet. Est ce que dans ce métier de distributeur, on arrive à faire des choses éco-responsables ?

En tout cas c’est un sujet qu’on prend à bras le corps, je pense qu’il nous concerne tous. Pour nous, il n’y a pas 50 000 solutions mais on n’a pas pour le moment révolutionné cette problématique. Nous, tous les cartons que l’on fait fabriquer sont recyclables, tout ce qui est cartons d’emballages de vins, je les amène à la déchetterie. On paye pour ça d’ailleurs, parce que j’ai une carte pro. Et ensuite tout ce qui touche aux caisses bois j’en donne pas mal aux copains et puis de temps en temps ça me sert pour allumer la cheminée. Mais pour le moment j’ai pas encore trouvé la solution qui nous permettrait d’être 0 carbone.

De toutes façons avec le transport ce ne serait pas possible !

Non c’est impossible, à moins d’avoir une flotte de pigeons voyageurs mais c’est un peut compliqué quoi !

Pourquoi pas ! Un nouveau concept à mettre en place. Niveau marketing digital tu cartonnerais là ! Bon parlons Covid maintenant, tu en as déjà parlé en disant que le Covid avait un peu propulsé toutes ces ventes, est-ce que tu as d’autres choses à nous dire sur l’impact que ca a eu sur ta vie professionnelle, sur la vie de 20h33 ?

Oui alors le Covid a eu un effet d’accélérateur de croissance et de chiffre mais lier la croissance uniquement au Covid ce serait un petit peu réducteur. C’est à dire que on a couplé ça avec une accélération des budgets engagés sur le marketing digital, en pilotant cette activité de manière drastique et en suivant les budgets engagés avec ce qu’on appelle les retours sur investissements de manière quotidienne. Les deux couplés ont fait que la croissance a été au rendez vous. Mais on ne peut pas dire que c’est uniquement lié au Covid.

Donc toi pendant le Covid, tu n’as jamais arrêté de travailler ?

Ah mais j’ai jamais autant bossé même et on continue à bien bosser. Mais pour plusieurs raisons et je pense que la raison essentielle aussi c’est qu’on est sérieux,  on est proche de nos clients, on a mis l’humain au coeur de notre projet. Et je pense que les clients le ressentent. Je vais aller plus loin, je reçois des mails aujourd’hui de gens quand ils reçoivent leur colis, ils me disent “Bonjour JB”, qui me tutoient. Il y a des mecs ça fait 8 ans qu’ils achètent du vin bientôt 10, je ne les ai jamais vu et ils me parlent comme si on se connaissait depuis des années. Ca c’est une vraie fierté !

Alors est ce qu’il y a un nouveau projet JB qui se trame en ce moment ?

Alors il y en a pleins ! Tu as de la chance aujourd’hui. Le premier, c’est tout frais, on vient de signer l’achat de nos futurs bureaux à Libourne. On va s’installer en plein centre ville avec une petite partie stockage et une partie open-space de travail pour ma collaboratrice Elise, pour les stagiaires qui vont nous rejoindrent et peut-être un futur collaborateur, c’est en réflexion. Cet espace va nous permettre de mettre en oeuvre différents services et notamment du Click and Collect pour la clientèle locale !

Ahh voila quelque chose pour l’éco responsabilité !

Exactement ça nous permettra aussi de rencontrer nos clients physiquement et ça je pense que c’est hyper important. On organisera pour le coup sûrement des initiations à la dégustation, on va apporter de la matière pour continuer à rencontrer nos clients. Donc ça c’est le premier gros projet, on va inaugurer les bâtiments si tout va bien avant l’été et ça correspondra au 10e anniversaire de 20h33. Je peux te dire que ce soir là ce sera The Place To Be.
Voilà le 2e projet c’est qu’on est en train de développer la nouvelle version de notre site avec une appli mobile !

Donc sur l’api mobile on pourra aussi acheter ses vins ?

Alors on peut déjà mais l’appli n’est pas encore complètement super efficace et donc on a upgradé la qualité de notre digitalisation et ça contribuera encore à accélérer notre croissance.

Un 3e projet ?

C’est continuer la structuration humaine de l’entreprise, on est en réflexion de compléter les effectifs et de commencer à s’ouvrir sur d’autres pays !

Si vous êtes intéressés pour peut-être postuler chez 20h33, n’hésitez pas il regardera votre dossier avec attention !

On recherche des stagiaires en commerce, marketing et aussi en graphisme voilà donc vous êtes les bienvenus !
Et on travaille en musique chez nous !

Ahh il faut aimer Céline Dion et Patrick Bruel c’est ça ? 

Et ACDC !

Super transition, passons à la rubrique perso !
JB, si tu étais une musique tu serais laquelle ?

Ah c’est une bonne question ! Pour moi ce serait Pixies – Gouge Away

Et si tu étais un vin ? Est ce que tu peux répondre à ça, quel vin serais-tu ?

Alors je peux sans difficulté ! Je sais pas si je vais citer de noms de châteaux parce que je vais faire 1 heureux et je vais me mettre à dos tous les autres vignerons. Mais je pense que je serai un blend de 70 % merlot et 30 % de cabernet sauvignon. Ou un peu de cabernet franc et un peu de cabernet sauvignon.

C’est une belle manière de contourner la question, on ne me l’avait jamais fait mais j’apprécie. Plutôt rive droite ! C’est quelqu’un de bien.
Et pour terminer JB si tu étais un sport quel sport serais-tu ?

Alors c’est pas “si j’étais” mais c’est “si tu faisais du sport qu’est ce que tu fais”

C’est que tu en fais plus ?

Ah si j’en fais beaucoup justement ! Et en ce moment je suis plutôt triathlon ! Pour tout te dire je viens de faire mon premier Ironman et je suis inscrit pour un autre projet Ironman l’été prochain qui se déroulera en Bavière. En ce moment pour la pratique plutôt triathlon et pour l’esprit je suis rugby.

Merci JB d’avoir pris le temps et d’avoir joué le jeu de répondra à toutes mes questions de Au Micro de Bacchus, je te souhaite une belle aventure et je te dis à très bientôt !

Merci !

Voici les anciennes interviews:

10. [Oenotourisme] Interview de Philippe MASSOL, Directeur de la Cité du Vin

9. [Caviste] Interview de Pierre Antoine BORIE, propriétaire de la Cave BRIAU

8. [Vignoble] Interview de Simon RULLIER, directeur général de l’entreprise RULLIER

7. [Oenologue] Interview Gilles de REVEL, doyen de la faculté d’œnologie de Bordeaux

Suivez-nous sur nos réseaux : 

Instagram : https://www.instagram.com/lesateliersdebacchus/

Facebook : https://www.facebook.com/lesateliersdebacchus/

Linkedin : https://www.linkedin.com/lesateliersdebacchus/

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0